Le Club

« La France » société de gymnastique dombasloise, fut créée le 1er février 1891.

Son premier président, Monsieur Daubrée comprit très vite que seuls des moyens importants permettent un travail sérieux et en 1894, il choisit un partenaire, exclusif certes, mais combien efficace : La société de gymnastique des établissements Solvay était née. Les sportifs ont à leur disposition un gymnase et des entraîneurs rémunérés. Rapidement, la renommée de Dombasle franchit les frontières régionales et sous les présidences de Messieurs François et Cordonnier, les gymnastes participent aux compétitions nationales : Paris 1900, le Mans 1902, Marseille 1903…Vichy 1913.

En 1914, du 30 mai au 2 juin à Rennes, Dombasle obtient un 1er prix d’excellence, mais de nombreux gymnastes furent fauchés dans la tourmente qui suivit. En 1921, une nouvelle génération sous la houlette de Monsieur Audinos reprend le flambeau et dès 1923 se distingue à Rouen. A partir de 1924, Monsieur Galot aux commandes et Monsieur Collin, professeur, conduisent la société vers les sommets, avec une section de compétition à 48 éléments. Cette prestigieuse phalange se distingue aux quatre coins de l’hexagone, en Afrique du Nord, et dans les principaux pays limitrophes, jusqu’en 1939, où le concours fédéral fut annulé, la guerre devenait inévitable.

Après ce conflit si meurtrier, en particulier chez les gymnastes, apparaît en juin 1945, une nouvelle association, ouverte cette fois à tous. A l’initiative d’un nouveau président, Monsieur Cornu, une section féminine est créée. Les deux sections règnent sur leurs catégories à l’échelon régional, tout en participant régulièrement à des compétitions nationales : Evian 1948, Roubaix 1952, Chambéry 1966. Monsieur Henriet puis Monsieur Bontemps relaient monsieur Cornu, et en 1979, Madame Koessler devient la première présidente de notre association devenue « Club Gymnique de Dombasle ». Elle inaugure en 1981, notre nouvelle salle spécialisée, le gymnase Robert Hérold et passe le témoin à son mari jusqu’en 1987. Le niveau interrégional s’est affirmé et sous l’impulsion de Béatrice Thouvenot, les jeunes filles deviennent « le moteur » du club ; elles se classent en 1990, 12e de France à Brest en DN3. En septembre 1990, une classe promotionnelle est ouverte au CES de l’Embanie… De 1987 à 1995, la présidence est confiée à Monsieur Chevallier. C’est Madame Heftre, la plus jeune présidente de l’histoire du club qui lui succède jusqu’en 1999. L’assemblée générale de Novembre 99 élira M. VIRION Maxime à la tête de notre association….

A suivre…